Blog Médecines douces alternatives

Vers 3.2a
Vous êtes ici : Accueil Bien-être > Blog Médecines douces alternatives > Japon, terre d'origine du Reiki
 
Japon, terre d'origine du Reiki 30/11/2019

Etabli au Japon par Sensei Usui, le Reiki Usui Shiki Ryoho est une pratique énergétique qui prend ses sources dans la philosophie du peuple japonais, et leur vision du corps.

 

 

 

« Ichihayaku

Susuman yorimo

Okotaruna

Manabi no michi ni

Tatera warawabe. »

 

 

« Pour les étudiants pensants, ne vous pressez pas en avant.

Ne négligez pas votre travail. Le vrai apprentissage demande des études longues et constantes »

 

 

Etabli au Japon par Sensei Usui, le Reiki Usui Shiki Ryoho est une pratique énergétique qui prend ses sources dans la philosophie du peuple japonais, et dans leur « vision énergétique » du corps humain.

La compréhension et l'intégration de la philosophie Nipponne dépasse la notion des Gokai, ajoutés à la méthode sous l'influence historique du règne de l'empereur Meiji. La connaissance des 3 piliers (Gassho, Reiji-ho et Chiryo) et l'intégration de ses 5 principes (Gokai), ne sont qu'une partie de la pratique. Sans compréhension de la mentalité japonaise, le Reiki perd toute sa substance originelle; la pratique serait vide de sens et orpheline du contexte culturel de son origine.

 

1/ L'universalité de la nature du Bouddha, dans la philosophie Shingon et Tendai :

En Europe, on retrouve cette même idée concernant Jésus, dans les livres apocryphes de la religion chrétienne. Dans « l'évangile de saint André », il est écrit : « Jésus était un homme ordinaire qui réalisa sa condition extraordinaire. Faites comme lui, suivez ses pas, mais soyez vous-même ».

Cette universalité de la nature du Bouddha ou de Jésus, inscrite en chacun de nous, donne une perspective au-delà des religions, de la nature divine de l'homme et de sa capacité à l'incarner dans le monde.

Les philosophies des écoles Shingon et Tendai, toutes deux issues du Bouddhisme ésotérique (Mikkyo), le Mahayana et le Vajrayana, décrivent le bodhisattva ayant fait vœu d'aider les autres à atteindre l'éveil. C'est « La voie du Diamant », le chemin pour « devenir le Bouddha, dans cette vie, avec ce corps ».

Assumer qui vous êtes, et ce que vous n'êtes pas, vous différenciera et vous éloignera des personnes qui jouent des rôles qui ne sont pas les leurs, sauveur, éveillé etc ...

 

2/ La pureté rituelle et la communion avec les Kami, dans le Shintoïsme

Le culte de la nature, c'est la religion « naturelle » du Japon ; ses racines remontent à la nuit des temps. Son nom d'origine est « Kami nagara no michi » et se traduit par « la voie des Kami ».

Les Kami représentent les divinités de la nature. C'est depuis toujours la religion de la famille impériale, et la foi envers les Kami est restée intacte chez la plupart des Japonais.

Le Shintoïsme considère que l'univers est formé par le jeu et les interactions entre les énergies indestructibles des Kami ou divinités de la vie ; elles apparaissent dans un changement continuel d'état, ainsi que dans les phénomènes naturels. L'observation attentive de la nature se retrouve dans la poésie japonaise, les Gyosei, et dans la tradition Zen.

Par tradition, aucune décision d'une grande importante pour le Japon n'est prise sans qu'une prière soit adressée aux Kami dans le temple le plus sacré Shinto, le Ise-Jingu.

Le kanji servant à écrire le terme Rei de Reiki, est le même que le mot Tama qui signifie « Mot-âme », et qui se retrouve dans l'une des origines du Shintoïsme, la pratique des Kototama, enseignement de la pratique rituelle des sons, dans lequel le silence est primordial. « Le son naît du silence, se nourrit du silence et retourne en silence ».

Les éléments, les saisons, l'eau, le soleil, les pierres, les sons, tout est sacré au Japon. Cela confère au peuple japonais un très grand respect pour la vie. C'est la raison pour laquelle on ne nomme pas un symbole Reiki lorsqu'on ne s'en sert pas. On utilise son abréviation, comme par exemple DKM, CKR ou HSZSN, juste par respect du son et de son caractère sacré.

 

3/ Bambou creux, Wu-wei, l'influence du zen et du Taoïsme au Japon

Le Taoïsme, originaire de Chine, est la philosophie qui décrit la complémentarité du Yin et du Yang ; ces notions indissociables sont toujours en équilibre et créent un tout, l'univers ; ils se retrouvent dans toutes ses composantes, y compris l'homme.

Le « In-Yo » (la version Japonaise du « Yin-Yang » chinois), régule aussi le principe des âmes et des respirations. Le In (yin) régit la stagnation, tandis que le Yo (Yang) évoque l'action. Par analogie, nous pourrions parler de l'eau et du feu, ou d'énergies involutives et évolutives. La notion du bien et du mal pourrait en être la version non éclairée…

L'autre élément important du Taoïsme est wu-weï, le non-agir. Le Tao étant à l'origine de toute force, il anime le cosmos en entier. Il est donc nécessaire de le laisser agir librement pour vivre en harmonie. Si l'action est juste, gratuite et sans recherche de profit, alors le Tao agit. « Le Tao n'est pas une réponse de plus aux questions, il est la voie de leur abandon ». L'esprit serein de l'Homme s'assimile à la Vie, et donc au Tao. Le non-agir est une action en soi, car il évoque les notions d'être juste, et juste Etre.

Pour les taoïstes, tous les maux viennent d'un déséquilibre Yin-Yang (dysharmonie du Tao). Ce principe se retrouve dans la médecine traditionnelle chinoise, notamment l'acupuncture, où tout est question de régulation des énergies Yin-Yang du corps, Ch'i ou Ki en japonais.

Dans vos pratiques reiki, avec cette notion de neutralité, de laisser agir ou de bambou creux, vous laissez l'énergie du reiki se polariser en Yin ou Yang, selon les besoins du receveur. Votre seule et unique responsabilité est d'être canal clair et ouvert de l'énergie.

 

En conclusion, la maturité de vos pratiques et votre niveau de compréhension du Reiki, sont directement le fait de votre travail personnel : pratiquez régulièrement sur vous, étudiez, et préservez votre pureté d'intention.

A bien des égards, le peuple Nippon excelle dans la recherche de perfection. « Vite fait, bien fait » n'est pas une valeur Japonaise. Rechercher des résultats rapides, en déformant la méthode Reiki avec des valeurs étrangères comme le bien ou le mal, vous fera passer à côté de la richesse que l'orientalisme peut nous offrir en tant qu'occidentaux. Comprendre le Japon est presque impossible pour un esprit occidental fermé; cela donne naissance à une multitude de comportements étrangers à la philosophie du Reiki, comme par exemple :

-        Confondre la médecine et ses remèdes, avec votre action sur le terrain d'une maladie.

-        Décrire votre activité d'« alternative», au lieu de « pratique complémentaire ».

-        Oublier que la qualité de votre canal se reflète dans vos pratiques.

-        Présupposer des bienfaits que vous pourriez ne pas démontrer par vous-même.

-        Vous donner de grands airs, alors que simplicité et humilité sont le cœur de la pratique.

 

Etre soi-même et simplement faire de son mieux, c'est aussi faire la paix avec soi-même et avec le monde. Vous n'avez pas à devenir Bouddhiste pour pratiquer le Reiki, vous avez simplement besoin de vous rapprocher de votre essence et d'incarner votre nature profonde ; vous êtes un être spirituel en chemin vers votre réalisation.

Je vous souhaite un très beau chemin de Reiki, de très belles expériences et d'enrichissantes rencontres. Bon Reiki.

Bruno – https://www.stagereiki.com/



Bruno  Brunetti
Commentaires : 2|
Le 16 Décembre 2019

<<Novembre 2019>>

DLMMJVS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
Commentaires :
08/12/19 par Bruno
05/12/19 par Ostéopathe
27/11/19 par Ostéopathe
27/11/19 par sylvain
13/11/19 par Simon
13/11/19 par pino
18/10/19 par Robert
18/10/19 par Manon
03/09/19 par Elodie
Non inscrit ?
Commentez sur le Blog

Un sujet ?
Devenez co-auteur du Blog
Catégorie :