Vous êtes ici : Accueil Bien-être > Blog Médecines douces alternatives > Le Reiki et la culture japonaise
 
Le Reiki et la culture japonaise 14/09/2021

Wabi Sabi et Kintsugi

Le Reiki Usui est une pratique complémentaire de bien-être, 100% naturelle dont les bienfaits sont directement la conséquence d’une évolution de l’état d’esprit de celui qui l’utilise.

Si certains qualifient la technique de « développement personnel », peut-être qu’il serait plus juste et plus judicieux de parler d’un processus d’ « acceptation et de pacification ». Car si à priori, la vie n’est pas « un long fleuve tranquille », serait-elle plutôt « un plat de spaghettis qu’on mange à la petite cuillère » ?

Si en plus ces pâtes sont souvent servies avec une excellente sauce tomate-basilic, les incidents de parcours seront à coup sûr, bien marquants !

L’intérêt des techniques orientales comme le Reiki, c’est la philosophie qui les accompagne. Elles nous offrent une perspective enrichissante, un « pas de côté », une observation différente et une vision plus large de l’évènement vécu.

« Ce que tu nies te soumets, ce que tu acceptes te transforme » C.G.Jung

 Nous sommes tous les artisans de nos vies ; nos « pots cassés » nous transforment et nous enrichissent ; en rassemblant les morceaux, nous y mettons du sens, de la paix, de l’unité.

Sur une ile du pacifique, l’ile où est né le Reiki, il y a ce genre de potiers qui font ce travail. Ils rassemblent des morceaux brisés et réparent, reconstituent les poteries en magnifiant d’Or leurs cicatrices. Kintsugi est le nom de la technique, et Wabi Sabi est une philosophie que je vous invite à découvrir. En intégrant cette philosophie dans votre compréhension des hommes qui ont créé le Reiki, vous éclairerez d’une nouvelle lumière votre pratique.


Wabi Sabi

« Wabi Sabi » est un courant de pensée Japonais (Wabi : humilité face aux phénomènes naturels et Sabi : ce que l’on ressent face au travail du temps ou des hommes), dont le Kintsugi fait partie.

Il s’agit d’apprendre à voir la beauté paradoxale qui réside dans les choses humbles et leurs imperfections. En acceptant de s’ouvrir au Wabi Sabi, on va à contre-courant des modèles standardisés et artificiels modernes. « Wabi Sabi » nous invite au contraire à la contemplation de ce qui est, et au détachement vis-à-vis de la perfection.

« Wabi Sabi » souligne le caractère irréversible du temps qui passe et l’aspect éphémère de toute chose. Il appelle à apprécier l’humble beauté des choses simples, patinées par les années et les épreuves.

Kintsugi

En Japonais, « Kin » signifie « Or » et « Tsugi », « Jointure ». « Kintsugi » c’est l’art de la jointure à l’or, un art japonais ancestral qui consiste à souligner d’Or les cicatrices d’un objet brisé. Ainsi, au lieu d’être jeté, l’objet est réparé en soulignant ses lignes de failles d’or au lieu de les cacher. Il devient encore plus beau et précieux après sa réparation.

Paradoxalement l’objet est magnifié d’avoir été cassé, et la laque utilisée les renforce : on dit qu’un Kintsugi est plus résistant qu’avant sa blessure… Certains puristes n’hésitent pas à vérifier la force de la réparation, en jetant sur le sol le Kintsugi une nouvelle fois !


Transformer son plomb en or…

Si cet art est l’une des nouvelles tendances du développement personnel et du bien-être, c’est qu’il y a un parallèle entre les différentes phases de la réalisation d’un Kintsugi et le processus intime de guérison de chaque personne.

Au-delà de la beauté évidente et sublime des objets réparés après leur accident, Kintsugi évoque parfaitement la résilience : aller de l’avant et rebondir grâce aux épreuves et aux difficultés. Celles-ci deviennent des opportunités de reconstruction et non plus des cassures.

La blessure se révélera paradoxalement bénéfique après un long travail. « Kintsugi » évoque le processus de guérison ; si ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, c’est que les épreuves sont porteuses d’expérience.

 

Une métaphore de la vie

Le Kintsugi est un thème repris de plus en plus souvent par le développement personnel, parce qu’il parle immédiatement à toute personne qui a souffert, qu’il s’agisse de blessures émotionnelles ou physiques. En évoquant notre force de résilience, sa philosophie nous soutient dans notre processus intime de guérison. Au lieu de cacher nos failles, on les assume, comme faisant partie de l’histoire de notre histoire de vie, et les marques d’une unité retrouvée. Le Kintsugi est une parfaite métaphore de la vie, avec ses blessures, ses épreuves, et ses renaissances.

Et vous, ce symbole vous parle-t-il ? Avez-vous parfois l’impression d’être un Kintsugi vivant, une personne plus belle et précieuse d’avoir été brisée puis réparée ?

Texte dans « Greys Anatomy »

« Au Japon, quand une pièce de poterie casse, certains potiers remplissent les fissures d’or. (…) Les potiers, ils voient les réparations comme quelque chose de beau. » (…) Ils savent que des choses inattendues peuvent se produire. Des changements peuvent se produire. Ils savent que personne ne peut survivre dans ce monde en un seul morceau. Ce n’est pas forcément un mal… les fissures feront toujours partie de notre histoire. Elles seront toujours avec nous. Elles nous ont rendus meilleurs, plus forts. Elles nous ont transformés en quelque chose de nouveau. »



Bruno  Brunetti
Commentaires : 1|

Il existe 2 Articles pour cette Catégorie :12>>

Le 29 Novembre 2021

<<Septembre 2021
DLMMJVS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Commentaires :
26/10/21 par alexandre
22/10/21 par Etienne
07/10/21 par cartoni
24/07/21 par Anne
24/07/21 par Anne
19/06/21 par Adrien Bzh
19/06/21 par Adrien Bzh
17/06/21 par Guenat
09/06/21 par Jihane
Non inscrit ?


Un sujet ?
Catégories :